Retour Accueil

Pâques et les fêtes mobiles 2017

Mardi Gras :
Cendres :
Mi carème :
Passion :
Rameaux :
Vendredi Saint :
Paques :
Lundi de Paques :
Quasimodo :
Ascension :
Pentecôte :
Lundi de Pentecôte :
Trinité :
Fête Dieu :

Mardi 28 Février 2017
Mercredi 1 Mars 2017
Jeudi 23 Mars 2017
Dimanche 2 Avril 2017
Dimanche 9 Avril 2017
Vendredi 14 Avril 2017
Dimanche 16 Avril 2017
Lundi 17 Avril 2017
Dimanche 23 Avril 2017
Jeudi 25 Mai 2017
Dimanche 4 Juin 2017
Lundi 5 Juin 2017
Dimanche 11 Juin 2017
Jeudi 15 Juin 2017 (repoussé au dimanche suivant)

Date de Pâques

Calculer la date de Paques de l'an 2000 à l'an 2020

Cette date fait l’objet d’une définition de nature astronomique : en l’an 325, le concile de Nicée a décrété la règle suivante : Pâques est célébré le dimanche qui suit le quatorzième jour de la lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après. Autrement dit, c’est le premier dimanche qui suit ou qui coïncide avec la première pleine lune après le 21 mars (marquant le début du printemps). Avant ce concile, la fête suivait des règles variables, influencées par la date de Pessa'h.
Dans cette définition, l’expression «âge de la lune» n’est pas prise dans son sens usuel : l’âge est compté en jours entiers, à partir du jour de la nouvelle lune. De plus, c’est la lune de comput (dite aussi lune pascale) qui est utilisée, et non la nouvelle lune réelle. La date ne dépend ni des tables astronomiques, ni d’une observation directe du croissant (pratique encore en usage pour l’observation de certaines fêtes musulmanes). On remarque également que c'est non pas la date réelle du printemps, mais bien le 21 mars, qui est utilisé comme date de référence (même s'il tombe souvent un 21 mars, le printemps aura certaines années un jour ou deux de décalage avec cette date).
Par construction, Pâques se situe au plus tôt le 22 mars. Cela se produit quand la lunaison pascale commence le 8 mars (nouvelle lune) et que le 22 mars est un dimanche (postérieur à l'équinoxe qui coïncide ce jour-là avec la pleine lune de comput).
Au contraire la date la plus tardive possible est le 25 avril. En effet, dans le comput grégorien, une lunaison (nouvelle lune) peut commencer le 7 mars. Le quatorzième jour (dernière pleine lune d’hiver) tombe alors le 20 mars et la pleine lune suivante (première pleine lune du printemps) est le 18 avril (29 jours après). Si ce 18 avril est déjà un dimanche, Pâques tombe le dimanche suivant (le 25).
Il en est de même dans le comput julien car, même s’il n’y a pas de nouvelle lune possible le 7 mars dans ce calendrier, une lunaison qui commencerait le 6 mars julien durerait alors 30 jours et non 29.

Comput

Comput, du latin computus, désigne le calcul des dates de fêtes mobiles dans la religion chrétienne.
C’est aussi le nom qui a été donné à une lune fictive (la lune de comput ou lune pascale), utilisée pour ces calculs. Sont donc concernées des dates clefs utilisées ou connues dans le cadre civil (jours fériés par exemple). Des périodes religieuses particulières commencent ou finissent à ces dates.
Si ces fêtes ne sont pas définies par rapport à une date fixe, elles sont néanmoins liées entre elles par rapport à la fête de Pâques. La base du comput consistera donc, d’abord et avant tout, à définir cette date de Pâques.

Ces fêtes sont ensuite liées comme suit :

Le Mardi gras, qui a lieu le mardi de la 5e semaine précédant la Semaine sainte (J-47)
Le mercredi des Cendres, qui succède au Mardi gras et marque le début du Carême (J-46)
Le dimanche des Rameaux, une semaine exactement avant Pâques (J-7)
La Semaine sainte, qui précède Pâques et se termine par la fête de Pâques. Elle contient en particulier le Triduum (littéralement « trois jours »), Jeudi saint, Vendredi saint (généralement férié en Alsace et en Moselle en France) et Samedi saint (J-3, J-2 et J-1)
Pâques, qui a toujours lieu un dimanche, met fin au Carême (jour J, voir le calcul de la date de Pâques)
Le lundi de Pâques (généralement férié) qui tombe le lendemain du dimanche de Pâques (J+1)
Le jeudi de l’Ascension (généralement férié) qui tombe dix jours avant la Pentecôte, ce qui correspond au jeudi de la 6e semaine succédant Pâques (J+39)
Le dimanche de la Pentecôte qui tombe exactement 7 semaines après Pâques (J+49)
Le lundi de Pentecôte (généralement férié) qui tombe le lendemain de la Pentecôte (J+50)
La Trinité, qui est située le dimanche suivant la Pentecôte (J+56)
La Fête-Dieu, ou Fête du Saint Sacrement, qui a lieu le jeudi suivant la Trinité (J+60), renvoyée, en France, au dimanche suivant

Haut de page

Retour Accueil