Retour Accueil

Définition du siècle

Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être l'âge du Christ ?). Très rapidement le siècle a signifié une durée de 100 ans.

Dix siècles forment un millénaire.
Le Ier siècle de l'ère chrétienne commence le 1er janvier de l'an 1 car il n'existe pas d'an 0 dans le calendrier grégorien ni dans le calendrier julien. Le IIe siècle commence le 1er janvier 101 car 1 + 100 = 101 et ainsi de suite jusqu'au XXIe siècle qui commence le 1er janvier 2001 (2001 = 1 + 20 × 100).

C'est une erreur très courante que de faire commencer le siècle avec un an d'avance). Ainsi, Victor Hugo lui même s'est trompé. Dans son recueil Les Feuilles d’automne, parlant de 1802, son année de naissance, il écrit :

Ce siècle avait deux ans !
Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,

En français, les numéros des siècles se notent habituellement en chiffres romains et petites majuscules.

Définition du Millénaire

Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.
Il n'existe pas d'an 0 dans l'ère chrétienne (Anno Domini). En outre le zéro n'a été connu en Occident qu'à partir du IIe millénaire. Ainsi le Ier millénaire de l'ère chrétienne commence le 1er janvier de l'an 1. Le IIe millénaire commence le 1er janvier 1001 car 1+1000 = 1001 et le IIIe millénaire commence le 1er janvier 2001 (2001 = 1+2×1000).
En français, les numéros des millénaires se notent habituellement en chiffres romains en petites majuscules.

2000 et 2001 : deux années "clés" pour le 3e millénaire

Deux événements consécutifs ont été célébrés :

La règle pour le changement de siècle et de millénaire n'a rien d'arbitraire ; elle résulte du fait qu'il n'y a pas d'année zéro dans la chronologie usuelle, et qu'ainsi la première année s'achève à la fin de l'année numérotée 1 (il n'y a pas non plus d'intervalle zéro sur un double décimètre). Il suffit alors de compter pour constater que le premier siècle s'achève à la fin de l'année 100, le premier millénaire à la fin de l'an 1000, et donc le deuxième millénaire à la fin de l'an 2000.
A noter aussi que les textes sont sans ambiguïté. On y lit aussi bien, par exemple, que l'éruption du Vésuve qui détruisit Pompéi se produisit "la 79e année de l'ère chrétienne" ou se produisit en "l'an 79" ; cela traduit la convention universellement admise que l'ère commence avec le début de l'année portant le numéro un. Du point de vue de la chronologie, il peut être utile de préciser que dans l'usage civil l'année qui va de -1 à 0 est l'an un avant l'ère chrétienne. Dans l'usage astronomique et depuis Jean-Dominique Cassini (1625-1712), l'homme de la division de l'anneau de Saturne et qui fût à la tête de l'Observatoire de Paris de 1671 à 1712, l'année de -1 à 0 est précédée de l'année -1 (moins un). Cet usage évite les discontinuités dans la chronologie des événements.

Haut de page

Retour Accueil