Retour Accueil

Définition du mois

Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.
Pour les calendriers solaires occidentaux, un mois se définit comme un douzième de l'année, elle même basée sur l'année sidérale, chacun des mois comptant un nombre variable de jours.
D'autres types de calendrier peuvent être, par exemple les calendriers lunaires, basés sur les Lunaisons. D'autres encore peuvent découper le temps d'une façon arbitraire sans correspondance avec des phénomènes astronomiques comme certains calendriers aztèques pour lesquels les prériodes correspondantes s'appellent des Trecena.

Mois occidentaux

Histoire

Traditionnellement, les mois représentent des repères quant à la durée de la journée et la météorologie ; cela permet de rythmer les occupations saisonnières comme la chasse ou l'agriculture. Historiquement, le mois a été défini par la lunaison. Cette dernière durant approximativement 29,5 jours, on parle de mois creux (30 jours) et de mois plein (31 jours).
Chez les Celtes, à la conquête romaine, le temps humain s’est calqué par dépendance sur l'agriculture et le mois durait 28 jours, compromis entre la durée approximative d’une lunaison et la variation de ses quartiers. Il y avait alors une année de 13 mois de 28 jours (364 jours) plus 1 jour intercalaire, qui correspondait au changement de l’année ; ce qui était une assez bonne approximation de l’année solaire (365,2425) pour un retour aux équinoxes.
La durée moyenne (sur quatre cents ans, durée d'un cycle grégorien) est de 30,436 875 jours.
La durée moyenne sur quatre ans (durée du cycle julien) est de 30,4375 jours.

Abréviations

Les abréviations suivantes sont couramment utilisées.
Janv. Févr. Mars Avr. Mai Juin Juil. ou Juill. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
Il est intéressant de noter l'absence de point dans le cas où l'abréviation est identique au nom complet.

Histoire du nom des mois occidentaux

Le nom des mois montre qu’ils n’ont pas tous eu le même point d’origine de l’année : les 7 premiers mois, par une décision plus tardive que les 5 derniers qui sont comptés du printemps, ont leur origine en janvier.

Mois du calendrier républicain

Les mois du calendrier républicain (créé par Fabre d'églantine 1750-1794) contiennent tous 30 jours, et ils sont composés de 3 décades, dont les noms des jours sont : primidi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi et décadi.
Le nom des mois républicain, dont l’année commence à l’équinoxe vrai d’automne au méridien de l’Observatoire de Paris (en se servant de jours complémentaires les sanculottides, au nombre de 5 ou 6 placés après fructidor, pour faire correspondre ce début de l’an avec la fin de l’an passé) sont : vendémiaire, brumaire, frimaire, nivôse, pluviôse, ventôse, germinal, floréal, prairial, messidor, thermidor, fructidor.
On remarque que chaque fin de ces noms (-iaire, -ôse, -ial et –idor) forment une unité de saison et chaque mois correspond aux différents états de la nature.
Le calendrier républicain a duré si peu de temps (13 ans : du 22 septembre 1792 au 1er janvier 1806), car il n‘avait pas su remplacer les nombreux jours fériés de la religion catholique que comportait l’ancien calendrier, et il n’octroyait officiellement qu’un jour chômé (décadi) pour 9 travaillés : personne n’a voulu l’appliquer au quotidien ; et du fait qu'il n'y en avait pas d'application pratique, plus rien n'a empêché le retour au calendrier grégorien, encore en vigeur dans toute l'Europe. Il ressuscita, cependant, au cours de la Commune de Paris du 6 au 23 mai 1871, dans le Journal Officiel et dans les affiches placardées par le Comité de Salut Public.

Autres relations aux mois

Chez l’être humain, une grossesse dure 10 mois lunaires (ou à peu près 9 mois solaires). Le mois est aussi de nos jours une notion administrative et légale. La donnée du mois et du quantième (jour) du mois permet de définir une date dans l'année. Ceci intervient dans certaines lois et réglements, comme la fixation du congé payé principal, la période hivernale où les expulsions sont interdites, les arrêtés préfectoraux d'ouverture de la chasse...

Haut de page

Retour Accueil